Cynthia Trachait

IMG_5188.jpg
Je pratique l'école du dehors depuis 2020.
C'est quoi et pourquoi pratiquer l'école du dehors ? Pour moi, l’école du dehors, c’est sortir «des murs» de sa classe. Apprendre à l’extérieur, au contact de la nature,
Apprendre avec la tête ET avec le corps: explorer les sens, donner du sens aux apprentissages, au monde qui nous entoure.
Intégrer l’environnement dans le processus d’apprentissage, dans le développement des élèves. Utiliser l’environnement extérieur sous ses divers aspects.
Que souhaitez-vous pour les enfants ? Les ouvrir au monde extérieur ? à ce qui nous entoure, leur donner l’envie d’explorer leur environnement, apprendre autrement : toucher, sentir, jouer, manipuler…
Prendre du plaisir !
Quel a été le déclencheur ? Pour ma part, c’est tout naturellement que cette approche est arrivée : en observant les enfants jouer à l’extérieur, on se rend compte qu’ils ont besoin de sortir, qu’ils aiment être dehors.
Et le confinement au joué un grand rôle dans notre vision également. Nous avons pu nous rendre compte que la nature nous apportait beaucoup et qu’il ne fallait pas passer à côté.
Quel âge à votre public ?
  • 1-2 primaires
Que faites-vous dehors ? Cela a-t-il un lien avec les programmes et les matières ? Nous essayons de faire un lien entre notre programme et ce qui est travaillé à l’extérieur. Il est aussi important que les élèves puissent s’évader en les laisser jouer librement. C’est là que leur imagination se développe et leur curiosité naturelle prend le dessus. Ils posent alors beaucoup de questions sur les petits insectes qu’ils trouvent, les arbres…
Durant les activités, nous prenons beaucoup de photos ainsi, les exploitations peuvent se poursuivre en classe.
Voici un travail réalisé par les élèves de P1 suite à notre première sortie en forêt : https://read.bookcreator.com/OOSZQ.../ECCLxDx0R8CgroO5Gd-R_w
A quel moment privilégiez-vous d'aller dehors ? Toute l’année, peu importe la saison (c’est justement ça la richesse des sorties) au moins une fois par mois.
Où allez-vous et quel est votre endroit préféré ? Aux Horizons Nouveaux à Froyennes.
La ville regorge d’endroits à découvrir.
Quelle est votre plus grande fierté ? En tant que directrice : voir mon équipe adhérer au projet et s’épanouir en proposant l’école du dehors. Cela crée des échanges entre enseignants et même avec d’autres écoles.
En tant qu’enseignante : voir l’impatience des enfants pour aller à l’école du dehors est une fierté. Les parents apprécient beaucoup la démarche également !
Un conseil, un message ? La directrice dirait de laisser la liberté pédagogique aux enseignants de pratiquer l’école du dehors. Certains enseignants ont besoin de temps pour oser sortir.
L’enseignante dirait que ces sorties sont l’occasion de voir les enfants sous un autre angle et que ça fait du bien à tous ! Sortir des habitudes, sortir de sa zone de confort et OSER se lancer. Préparer, organiser, stimuler le potentiel de nos élèves en alliant sens, plaisir et engagement.
La maman dirait «en mon temps si j’avais pu aller à l’école du dehors ».

Comment emmener les enseignants dans un tel projet ?


En laissant la liberté à chacun d’y adhérer .
En encourageant les projets écologiques : potager, compostage, zéro déchets, développement durable.
En donnant aux enseignants la possibilité et le temps de se former à l’école du dehors.
En investissant financièrement pour l’achat de matériel de base : loupes, chariots, bois…
Quels sont les freins à la pratique ? « La première étape est de dire que tu peux ». Will Smith